Home > Metalor > News > La réponse de Metalor au rapport publié par l’Association SPM sur l’or importé par Metalor depuis le Pérou

 

La réponse de Metalor au rapport publié par l’Association SPM sur l’or importé par Metalor depuis le Pérou

Neuchâtel, le 7 octobre 2015 - Metalor rejette fermement les accusations contenues dans le rapport susmentionné. Metalor s’appuie sur un processus de diligence qui a été audité et approuvé par plusieurs organisations internationales de renom telles que le LBMA (London Bullion Market) et le RJC (Responsible Jewellery Council).

Outre ce processus interne, la matière qui nous est envoyée depuis le Pérou provient de sources autorisées et légales, mais chaque envoi est également vérifié par les services des douanes péruviennes à la frontière, afin d’assurer que cette matière est bien conforme à ce qui est autorisé par la législation péruvienne.

Metalor est consciente de la situation qui touche la région de Madre de Dios et c’est précisément pour cette raison que Metalor a pris la décision, en 2013 déjà, de ne plus accepter de matière provenant de cette région. Cette ligne de conduite n’a pas changé et Metalor poursuivra dans cette voie.

En parallèle, Metalor maintient son soutien aux autorités péruviennes dans cette bataille contre l’extraction illégale d’or et ses conséquences désastreuses pour le Pérou.

La politique de Metalor en matière de devoir de diligence pour les chaînes d’approvisionnement (disponible sur notre site web) vise à assurer que Metalor ne travaille qu’avec des partenaires qui s’engagent à respecter les règlements et lois en matière notamment de lutte contre le blanchiment d’argent, de licences d’exploitation et/ou d’exportation, de minéraux en provenance de zones de conflits, de respect des droits humains et de développement durable. Dans le cas contraire, Metalor refuse toute relation d’affaires. Enfin, nous opérons une surveillance régulière de nos fournisseurs à travers des visites sur site, opérées par employés de Metalor. Ces processus sont ensuite audités par les organisations internationales susmentionnées, entre autres.

Please use the request form for more information

Back to archive list